LINKA

A la fois réservée et provocante, discrète et très à l'aise dans la tenue d'Eve, Linka n'a cessé de me surprendre durant cette séance pour le moins mémorable. Venue sur les conseils d'une amie qui a posée pour moi, elle s'est rèvélée enthousiaste à mes propositions, traduisant un réel plaisir de participer à la théatralisation de sa beauté. Son remarquable témoignage ci-après est digne d'un auteur littéraire.

Le 30 nov. 2007 à 21:34, Linka a écrit :

Je reste subjuguée devant cette théâtralisation de mon image. C'est une parfaite alchimie entre mon corps et mon esprit, toujours partagé entre l'ange et le démon. Cet être unique, presque maléfique qui sommeille en moi avec pour son côté angélique, une véritable quête vers le bien-être et l'harmonisation des relations humaines dans leurs différences et pour son côté démoniaque, celui qui vibre à l'idée de ressentir les affres primaires pour découvrir qu'il est vulnérable à l'idée de dépasser les remparts de son surmoi, censeur de nos vies mélangées d'imperfections et de perfection. Néanmoins, c'est de cette unicité propre à chacun que nait le bonheur d'exister dans son authenticité. La liberté du corps et de l'esprit, c'est savoir que l'on existe pour rester libre de vivre et de penser selon nos propres désirs sans jamais se soucier que nous naissons pour mourir ; d'où cette recherche perpétuelle de nos limites dans un monde illimité.

Linka


Novembre 2007



   





   



   








   



PanoStrip